Analogie : la mode avec la peinture

Une conversation émane des mains d’un peintre. De même pour le styliste, modéliste quand il désigne. La peinture est donc de rigueur pour en faire l’analogie. La peinture comme la mode peut être une satisfaction esthétique, berçant l’âme par l’imagination et la nostalgie de l’artiste. La combinaison de ses rêves et de ses fantasmes est…

La Tendance, un phénomène anthropologique

La tendance est phénomène d’imitation. Une orientation collective plus ou moins inconsciente qui découle de la reproduction d’un modèle de comportements, d’attitudes de langage, d’idées… Les individus s’imitent quand une idée ou une perspective s’imbrique à leur personnalité. La personnalité repose sur le mimétisme et est nécessaire à la construction psychologique des individus. La tendance…

La mode se nourrit de l’anticonformiste

La mode est le soldat fidèle de l’atypique et de l’étrange. Elle met en avant les particularités qui dérangent, comme la transsexualité assurée de Andreja Pejic, l’albinisme glorifié par Shaun Ross (photo), ou les rondeurs chez les femmes défendues par Ashley Graham, et fait évoluer l’inconscient collectif en défendant les offensés. Par son ambition d’abolir…

Extrait anthropologique sur le vêtement

L’homme se distingue de l’animal en voilant son corps. Un souci de pudeur est engendré par une pulsion de honte. Le corps semble être ressenti comme un désavantage. Pour le mettre en valeur, l’homme pare son corps. L’ornement devient un besoin primitif au même titre que s’alimenter. Les religions monothéistes illustrent cette nature de l’habit…

Le mépris des intellectuels sur la mode

Le langage qualifiant la futilité de la mode accumule un ensemble de vocabulaires médisant sa légèreté. Inculpée d’être capricieuse, futile et vide, la mode est incomprise. La frivolité perçue résulte d’une distance et d’une hauteur qui n’ont pas été prises par rapport au mécanisme de la mode. La mode, comme objet d’étude, est refusée par…